La sélection de l’angoisse

Il est 4h02 du matin et vous n’arrivez toujours pas dormir. Vous avez pourtant compté les moutons jusqu’à l’infini deux fois. Rien n’y fait. Autant se lever pour regarder la télévision. Le parquet craque et vous ne faites même plus attention aux hurlements qui viennent du sous-sol. Vous manquez de glisser sur le sang de votre dernière victime. Il va falloir racheter de la javel. Le service de streaming met un temps fou à se connecter. On sonne à la porte. Si on vous demande encore « Des bonbons ou un sort » c’est que Halloween n’est toujours pas terminé.

Pour la première sélection de Halloween j’ai décidé de prendre un thème. Balancer une sélection général reviendrait à sortir les même titre chaque année surtout quand on voit la gueule du calendrier des survival horror vidéoludique. Le but étant de provoquer des « Ho putain mais il est gratuit sur steam » et des « bordel » suivi du titre du jeu dans un élan de curiosité. Pas de top ici non plus, c’est inutile de s’encombrer avec des chiffres. Voici donc ma sélection des jeux horrifique privilégiant la narration et donc l’histoire. Exit le sang partout avec des jump scare. Ici on va se gaver de documents et écouter la radio. Explorer et trouver cette maudite clef. Mais si, la clef qui ouvre la porte avec le panneau défense d’entrer.

 

GONE HOME

Cliquez sur l’image pour lire le test.

L’exploration est de mise dans ce jeu très surprenant qui transpires les années 90. Un jeu idéal pour ceux qui veulent une soirée à fouiller une baraque et découvrir ses secrets.

 

KHOLAT

Un jeu où l’expression « être avec sa bite et son couteau prend tout son sens ». Il est primordial d’avoir un bon sens de l’orientation pour parcourir cette histoire inspirée de fait réel. Le Unreal Engine 4 nous montre ce qu’il a dans le ventre. La voix de Sean Bean en narrateur va finir de nous plonger dans l’horreur. La meilleur version reste bien évidemment la version PC. Les versions ONE/PS4 ont de très grosse chutes de framerate.

 

LAYERS OF FEAR

Cliquez sur l’image pour lire le test.

Celui-ci on le présente plus. Il s’est vite imposé dans le genre des jeux d’horreur psychologique. Le DLC « Inheritance » qui accompagne le jeu dans sa version Master Piece est absolument à faire pour boucler l’histoire.

 

SEPTEMBER 1999

Cette exclusivité sur Steam se fait en 5-6 mins. Une très bonne idée servi par des graphismes bluffant. Il est pour moi impossible de le classer. Il faut retenir deux choses : gratuit et terriblement intrigant. A faire dans le noir avec un bon casque.

 

INFLICTION

Sortie tout récemment sur Steam, ce financement participatif Kickstarter est une excellente surprise. Des hommages et des clins d’œil aux meilleurs jeux du genre. Mention spéciale pour le degré d’exploration. Les jump scare sont bien glauque mais pas autant que l’histoire. Le jeu est pour le moment toujours en anglais.

 

P.T.

Le projet de Guillermo Del Toro et de Hideo Kojima tué dans l’œuf par Konami est toujours vivant grâce à des programmeurs talentueux sur PC. Des clones d’excellentes qualité pour ceux qui n’ont pas eu la chance de faire la démo sur PS4. Je pense notamment à Qimsar qui a refait entièrement le jeu sous Unreal Engine 4. Komani l’a malheureusement épinglé puis a supprimé les liens de téléchargement de sa version du jeu. En revanche, Konami ne put que reconnaitre le travail abattu par le jeune homme qui s’est vu offrir un stage chez ces derniers. Nous en revenons donc à la question cruciale : peut-on encore trouver des fan game de P.T. sur le net ? Oui mais clairement pas aussi bon. J’ai eu la chance de tester la version de Qimsar, et ça envoie copieusement du pâté d’hémoglobine. Silent Hills n’est pas mort.

 

UNTIL DAWN

Cliquez sur l’image pour lire le test

Cette exclusivité PS4 est un joli hommage aux slasher movies avec sa mise en scène soignée et sa tripotée d’acteurs qui se donne à fond. Un excellent moment autant pour le joueur que les téléspectateurs.

 

Cet article est fait en partenariat avec le site SeriesDeFilm qui vous propose une sélection cinématographie ici. Du coup, on s’est dit qu’on allait aussi vous proposer 2 films, histoire de, comme ça, parce qu’on en a envie.

 

IT FOLLOWS

Cette bonne surprise est sortie en 2014 avec de bons retour presse/spectateurs. Le sujet traité est terriblement intrigant et ambigu. Avec son début de mauvais teen movie, It follows change vite de visage et instaure une ambiance progressivement malsaine.

 

IT

Stephen King à eu droit à des centaines d’adaptations plus ou moins heureuses. Shining arrivant éternellement au top et The Dreamcatcher comme l’un des pires films que j’ai eus à voir dans ma vie. Ce reboot du premier tome de Ça est très esthétique et surprenant en tout point. La seconde partie est confirmée pour 2019 est attendu au tournant. Strictement interdit aux coulrophobes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.