Get Even

INFO
2017 – PS4/ONE/PC
Genre : Survival Horror/FPS
Joueur : Solo
Développeur : The Farm 51
Éditeur : Bandai Namco
PEGI 16
Testé sur PC
Il est des jeux qui nous marquent comme on marque le fond d’un caleçon avec un pet bien gras. Un jeu qui n’a pourtant pas une jaquette très attrayante. Get Even. Pour être tout à fait franc, j’en ai transpiré. Un jeu qui ne plaira pas a tout le monde. Pour ma part, c’est un gros coup de coeur.

Vont se lever et partir de cette pièce ceux qui recherchent un FPS où il faut avancer et tirer bêtement. Vont rester ceux qui veulent un pur diamant brut de science-fiction avec une larme d’action.

Coucou, tu veux voir ma Philip K. Dick ?
Dire à quels livres de K. Dick ce jeu me fait penser serait un crime pour ceux qui veulent y jouer. Ce serait a la fois un spoil et une impolitesse totale. Vous incarnez Mr Black. Vous devez entrer dans un vieux bâtiment qui pue le sirop de vessie pour libérer une jeune fille. Vous disposez d’un smartphone avec plein de jolies fonctions et d’un flingue. La tension monte, les couloirs s’enchaînent et se ressemblent dangereusement. Vous n’êtes pas seul. Vous entendez de plus en plus distinctement leurs voix. L’ambiance est insupportable. Les tags sur les murs sont… bizarres. Ils sont derrière cette porte. Ils vont devoir passer à la caisse ces fils de péripatéticiennes. La véritable histoire va alors commencer.

Viens voir mes grosses textures
Get Even a beaucoup misé sur une qualité graphique « photo-réaliste » lors de sa conception. Les petits gars de chez Farm51 n’auront réussi leur pari que partiellement. C’est fin et détaillé, mais pas à en tomber par terre. Un downgrade graphique regrettable. La fluidité est au rendez-vous avec quelques petites chute de framerate de temps en temps. Rien de bien méchant. Ce qui fait la qualité du jeu n’est pas là. Car oui, le fond a toujours été plus important que la forme chez Farm51.
Et pour avoir joué à NecroVision, raconter des histoires et créer une ambiance, ils maîtrisent.

Une ambiance aux petits oignons Label Rouge Bio
L’atmosphère de Get Even est exceptionnelle. Les lieux sont anxiogènes au possible avec ce sentiment constant d’être observé. Un incroyable travail a été effectué sur le son. Ce dernier va constamment s’adapter à nos faits et gestes et nous coller aux cages à miel. Il faut y jouer pour le croire. Un bon casque est fortement conseillé pour profiter pleinement de l’expérience. J’abuse d’hyperbole pour en parler, mais ce mixage sonore est sûrement l’un des meilleurs de l’histoire du jeu vidéo. Entièrement articulé autour des éléments narratif, la musique est mélancolique à souhait et toujours pertinente. Elle est signée Olivier Derivière dont vous pouvez retrouver l’interview ICI.

Smartfun
Le gameplay de Get Even n’est rien sans le smartphone mis à disposition. Afficher la carte, allumer la torche de lumière noire, scanner un objet, les options sont nombreuses. Rien de plus jouissif que de suivre des traces de sang avec de la lumière noire. Plus poussé que dans l’excellent (mais un peu vieux) Condamned premier du nom, le smartphone/PDA est au centre de la jouabilité. Ici, il remplace le flingue. Les armes ! Parlons en.

« Quand on tire on raconte pas sa vie »
Le moins que l’on puisse dire c’est que les phases d’actions sont rares, mal rythmées et brouillonnes. On va, la majorité du temps, utiliser le CornerGun qui, comme son nom l’indique, permet de tirer depuis un angle à couvert. Le smartphone fera alors office de viseur. Un handicap certain car on va devoir « se débarrasser » de ces scènes pour faire avancer cette histoire passionnante.

Get Even est un jeu généreux : une ambiance en béton armé avec des scènes d’action inutiles au milieu, quel dommage. Mais comme avec un chat qui fait des bêtises, on gueule pour mieux se faire attendrir par la suite. Si proche du but. Un peu de courage et on découvre un scénario sensible et très bien écrit. Ça en vaut largement la peine.
TRES BON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.