INFO
2022 – PC / ONE / SERIES / PS4 / PS5
Joueur – Solo et coop en ligne
Editeur – Deep Silver
Développeur –  Volition
PEGI 18
Testé sur PS5 

Volition est un studio capable du pire comme du meilleur et c’est souvent dans le pire qu’il est le meilleur. Agent of Mayens fut un échec retentissant et la license Red Faction n’est plus que l’ombre d’elle même. Les très bons remaster de Saint Row the third en test ici et Saint Row 4 re-elected annonçaient la fin d’une aire. Il est vrai qu’aller botter le cul du diable est aussi original que risqué. Une seule solution, remettre les pieds sur terre dans une ambiance un peu plus posée matinée de western. Pas de numéro pour ce reboot qui est aussi un origin story.

Aux origines du violet
Un travail de merde, une situation compliquée, un loyer pas payé et un licenciement vont suffire à mettre le feu au poudre de notre groupe de quatre amis. Ils vont monter leur propre business et prendre progressivement le contrôle de Santo Ileso. Saint Row oblige, le scénario sera plein de situations stupides et de dialogues sortis des films Desperados de Robert Rodriguez. C’est pas inoubliable mais ça se laisse suivre de manière fluide.

Du guacamole dans les oreilles
En lançant le jeu la première fois j’ai été surpris par les thèmes musicaux très pop-western. Je me suis surpris à écouter le titre du menu principal en entier. C’est sûrement un coup de chance ? Et bien non ! Mes cages à miel on tout validé. Du très bon.

Des graphismes et une technique en retard
Nous sommes sur PS5, une console capable de tuer les temps de chargements et offrir minimum 60fps. Pour une console qui vient de se prendre une augmentation de 50€ c’est le minimum. En réalité, Saint Row est digne de la première génération de PS4 avec une fluidité pas très stable quelque soit le mode vidéo. Il faut oublier la version 4K et 30fps. J’ai fait le jeu en 2K 60fps et c’est la position la moins pire. Dès que du monde arrive, ça rame. Dès que ça bastonne un peu trop, ça rame. Ajoutons à cela du clipping comme c’est plus permis. De l’aliasing trop prononcé et des temps de chargement trop long pour être honnête. C’est un bien sale bilan technique que je confirme ici.

Plaisir coupable
Il est pourtant étrange de constater que j’ai torché le jeu avec un certain plaisir sans forcément trouver le temps long. La faute à une écriture qui sait offrir des surprises quand on s’y attend le moins et des situations totalement pas prévues par le jeu lui même. C’est l’occasion de parler de l’IA qui va justement faire dérailler souvent le monde des Saints. Tirer sur une voiture: elle partira pied au planchée en percutant tout ce qui est devant. Ce simple détail peut souvent offrir des voitures qui explosent sans vrais raison provoquant la panique des autres autour et ainsi de suite. Je me souviens surtout d’une misson où les Marshalls qui devaient juste arriver pour nous canarder s’est transformée en remake de la poursuite des Blues Brothers avec jump car et autres joyeux bordel. C’est véritablement jouissif et ça offre un cachet unique au jeu.

Missions impossibles
Une fois de plus, rien de nouveau sous le soleil de Santo Ileso. C’est bien souvent des missions qui vont se solder par un « on fonce dans le tas de sbires qui eux aussi nous foncent dessus ». Surfer sur le toit de la voiture n’est pas très original non plus. Reste quand même quelques efforts louables mais rien de fou. On suit l’histoire et en soit c’est suffisant dynamique pour rester jusqu’à la fin.

Mon avis
Même si le jeu est un problème technique à lui tout seul, je me suis surpris à le finir avec un sourire en coin pour ne pas dire en rigolant. Cet origin story de Saint Row ne révolutionne rien mais fait très correctement le taff. Je me suis clairement moins ennuyé que dans Horizon Forbbiden West.

MON AVIS
Avec une technique à la ramasse il est pourtant le meilleur Saint Row. Son ambiance westerno mexicaine et son IA imprévisible lui offre une identité étrange et pour ma part très attachante. Un petit snack pimenté en attendant GTA 6.
TRÈS BON 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.