Wasteland 3

INFO
2020 – PS4/ONE/PC
Genre – RPG
Joueurs – Solo
Développeur –  inXile Entertainment
Éditeur – nXile Entertainment, Deep Silver, Koch Media
PEGI 18
Testé sur One X

Mais putain de bordel de merde, comment ça se fait que je reçoive les jeux en avance et que la plupart du temps je suis à la bourre pour donner mon verdict ? La réponse est multiple. Soit j’ai beaucoup de jeux en cours en même temps, soit j’attends des patchs pour savoir si le jeu va enfin sortir de sa beta bancale est mal optimisée. Pour Wastland 3 c’est les deux en même temps. Tester d’autres jeux en attendant que Wasteland 3 arrête de tourner à 10 images par secondes sur ma One X qui est aussi belle qu’une statue se lézardant sous un soleil de plomb dans un sublime pays qui n’existe pas. Comment passer une première heure « correct » puis une seconde dans le quarante cinquième cercle des enfer en me demandant si ma console n’est pas bonne pour le SAV des enfers (je parle bien évidemment de celui de Microsoft).

Le début de la fin
Une voix féminine aussi « Rock » que celle de Dwayne Johnson nous résume alors la situation avec une ambiance glaciale. L’hiver va être rude et le duo de Rangers que vous allez façonner pour vous lancer dans l’aventure vont en chier des jantes en aluminium de 19 pouces. Ceux servi par défaut seront aussi fade qu’un 280 sans viande et je vous conseille fortement de prendre une petite demi-heure pour créer le duo infernal qui va parcourir Wasteland 3.
Identification, apparence, arme de départ et autres caractères seront à peaufiner comme un pet savamment lâcher dans un ascenseur sans que personne ne s’en aperçoive. On peut facilement rentrer dans les détails. Mon premier personnage sera masculin, petit, pas bien fort et voleur de chèvres (ce qui lui offre un plus grand pourcentage de coup critique) à cause d’un lourd passé. Il a aussi une coupe mulet de compétition et un sale caractère. Il va être accompagné de Vanjie Mateo qui va bien évidemment avoir une grosse voix masculine et un penchant pour le libertinage (ce qui augmente son pourcentage de vitesse en combat) et du franc parlé. Je rafistole quelques éléments en plus et je suis enfin prêt à me lancer dans l’arène.

Quand le con bat au tour par tour
Le jeu commence au milieu d’un combat déjà mal barré mais c’est sans compter sur Passe Nul Part et Vanjie Mateo pour les sortir de cette merde. C’est donc à coup de clef à molette clouté (Vanjie) et de fusil semi-automatique que j’avance dans cette introduction qui est un trop long tutoriel qui va pourtant poser les bases d’un scénario riche et complètement barré. Ça parle beaucoup et je fais face à un premier mecha qui ne veux clairement pas boire un thé citron avec un petit sucre issu d’un commerce bio et équitable avec moi. Je lui atomise donc la gueule avec un rayon qui me rappelle les immenses heures du premier Gear of War. Si vous ne comprenez pas cette comparaison c’est que vous n’êtes pas aussi fou que moi. Le jeu rame assez violemment et mon personnage ne répond absolument pas au pad quand je suis en déplacement libre. Vraiment de quoi me faire réinstaller l’excellent Mutant Year Zero pour sa réactivité et ses graphismes aux petits oignons. J’ai faim maintenant. Autour de mes héros le sang et les tripes viennent décorer des sapins alors que Noël n’est pas encore là. On rit jaune quand un PNJ prend un bain de sang devant nous et on se sent encore plu taré que lui quand Vanjie lui explose la mâchoire avec son arme blanche favorite. Serait-ce la folie ?

Une bonne histoire
Il y a de quoi faire dans ce Wasteland 3 qui va nous offrir des histoires dignes d’un Borderland qui serait injecté de l’humour noir en intraveineuse. Les possibilités de dialogues sont dingo (je parle bien évidemment de l’ami de Mickey et non le chien de Mickey qui se nomme Pluto) et les embranchements excellents. Je ne peux que m’incliner devant un tel travail d’écriture qui flirte souvent avec le vulgaire pour ne pas dire le sordide. La mort est partout et sous toutes ses formes et le scénario n’hésitera pas à nous le rappeler. Il est vrai qu’au milieu de ces éloges je dois répéter sans cesse que le jeu est optimisé avec le cul et que marquer sur la boite « compatible avec la serie X » ne me fera pas changer d’avis. On veut y jouer correctement maintenant sur console. Pas à Noël.

Des combats épiques et brouillons
L’avantage des combats au tour par tour et que nous ne verrons pas le jeu ramer. C’est tactique sans atteindre le fun du sublime Gear Tactics et profond mais pas autant que sa majesté le Roi Xcom 2. On est dans la moyenne mais on aurait aimé un peu plus de sel dans la recette. Les nouveaux personnages qui viendront se greffer à votre duo au cours de l’histoire amènera un peu de fraicheur mais pas de sel. Dommage. Cependant, certains moments seront vraiment drôles mais ils seront trop rares pour sauver un système de combat qui reste classique.

Un doublage titanesque
Le jeu est intégralement doublé en anglais et les doubleurs sont excellents. Un immense travail en vu des millions de lignes de dialogues. C’est pas Outward. Chapeau. Idem pour les thèmes musicaux qui sont parfaitement dans le thème de cette folie qui nous monte lentement mais sûrement au cerveau.

Un costard tout neuf !
Le jeu est assez laid. Le studio n’a absolument rien misé sur les graphismes pour nous offrir un jeu qui privilégie le fond et c’est bien à l’heure actuelle. Je veux dire par là que ce n’est pas une vitrine graphique en plus d’être optimisée avec le cul mais ça je vous l’ai déjà dit. Je vais même profiter du paragraphe pour aller encore plus loin. C’est un exploit d’avoir des graphismes aussi mal branlés sur une console aussi puissante que la One X.

Mon avis
Sauvé par un univers immense, riche et cohérent Wasteland c’est un peu le cousin super sympa avec qui vous allez passer un bon moment qui, sans crier gare, va vous chier au milieu du salon avec un immense sourire, nettoyer pour mieux venir se rasseoir à côté de vous en vous parlant de la situation actuelle. Ça rend septique. Si vous chercher une histoire et des combats sympa c’est ici que ça se passe. Si vous êtes un taré des graphismes et de la nouveauté, passez votre chemin.

Espérons que la version X Series ne rame pas. Ça serait un comble.
BON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.