The Alliance Alive HD

INFO
2019 – PS4/Switch
Genre – J-RPG
Joueur – Solo
Développeur – Cattle Call
Éditeur – Altus
PEGI 12
Testé sur PS4

Quand j’ai acheté ma première DS, j’ai acheté Final Fantasy 3 dessus. Une version remaniée avec des personnages en mode chibi tout plein et des décors en 3D. Une refonte qui ne dénature pas l’aventure en elle-même. La même histoire et les mêmes combats. Juste un passage à la 3D. En résumé on change la forme pour garder le fond. Cette base est désormais connue, surtout sur 3DS, pour son efficacité et sa lisibilité. Bravely Default en tête. Mais comment faire revenir le principe sur nos consoles de salon ? En proposant un remaster HD d’un jeu tout à fait correct : The alliance alive. Il faut reconnaitre que cette introduction est extrêmement convenue, tout comme le jeu que je test ici.

C’est l’histoire du brouillard et de la pluie
C’est avec ce sous-titre qui aurait pu être écrit par Laurent Voulzy que je vais très brièvement vous poser les bases de l’histoire. Il y a mille ans la terre a été fragmenté, générant des bouleversements climatiques nous empêchant tous les matins de prendre notre petit crème en fixant le ciel bleu, le sourire aux lèvres en se disant qu’il est dégueulasse mais que c’est quand même terriblement stylé comme posture matinale. Au milieu de tout ça, nous avons les Deamons, les grands pas beaux vilains du jeu qui asservissent le peu d’humain qu’il reste. Mais le groupe de résistants Night Raven compte bien de nouveau boire leur café crème au soleil. Ras le bol de la pluie, c’est le moment de s’allier pour remettre un peu d’ordre. Il faut donc butter des Beastfolk (animaux anthropomorphes) et parcourir le monde pour faire tomber la grande barrière. C’est un version extra light du scénario. Je ne suis pas là pour spolier quoi que ce soit. C’est extrêmement convenu.

Comment passer de la 3DS à la PS4
En lissant les graphismes et en les faisant passer à la sauce HD, on obtient quelque chose de bien plus plaisant que sur 3DS mais ce n’est pas la révolution non plus. Les décors sont toujours aussi simplistes, aucunes textures n’ont été revue et les personnages au style Chibi n’ont toujours pas de pieds. Mais bordel dans quel monde on vit ?! Mais alors à qui s’adresse ce remaster qui n’est même pas traduit dans notre magnifique langue française ? A tous ceux qui comme moi aime ce petit côté intemporel de J-RPG passe partout auquel on joue surtout pour les combats. Carton rouge pour les temps de chargements qui ne devraient pas exister pour des graphismes aussi « léger ». Un remaster extrêmement convenu.

Des combats convenus
Le système de combat au tour par tour n’est plus à définir. On est sur du classique de chez basique sous-traité par Convenu, une entreprise du groupe « On ne prend pas de risques ». La seule différence ici va venir des armes qui vont faire monter en puissance le personnage. En bref, plus on utilise l’arme, plus notre personnage va apprendre de nouveaux Arts qui ne sont rien d’autres que des capacités spéciales. Pour ce qui est des sorts, il faudra les acheter tout le long du voyage. La formation des personnages va aussi être très importante dans leur évolution. Disposé sur un damier de cinq (personnages) par trois. Pour faire simple, on est sur un schéma attaque/garde/soutien qui va demander de se creuser un peu les méninges pour en tirer le meilleur parti. En revanche, il est quand même chiant de remarquer que la caméra des combats n’a pas été revue. On peut difficilement être plus proche de nos héros. Pour ne pas dire que notre nez sera le plus souvent collé à leur cul. Sur la console d’origine du jeu (la 3DS pour ceux qui lisent ce test en travers) c’est légitime. Dans notre salon, c’est extrêmement étriqué et je ne me m’y suis pas fait. Ça n’enlève rien au mille et une qualité des combats qui sont tactiques et plutôt bien foutus mais ça coûte quoi de reculer un peu la caméra ?

Mon avis
Je ne me suis pas étalé sur les quatre guildes et leur évolution. Je n’en dirais pas plus sur la carte du monde et les différentes tours à construire. Pour l’heure, ce remaster ne sera légitime qu’aux yeux des fans du genre qui n’ont pas eu de 3DS pour leur anniversaire. La version PS4 est correct mais la version Switch semble plus adaptée pour le côté portabilité. Dans l’ensemble le jeu est extrêmement… Convenu. Une formule de J-RPG plus que classique. Les combats sont excellents mais la caméra est chiante. Les dialogues et l’histoire sont intéressants mais intégralement en anglais. A vous de pesez le pour et le contre.

The Alliance Alive HD est très convenu mais reste un bon j-RPG dans son genre. Le portage n’est clairement pas à la hauteur mais permet tout de même une séance de rattrapage pour ceux qui l’on raté sur 3DS.
BON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.