No Straight Roads

INFO
Prévu pour l’été 2020
Plateforme – PS4/XBOX ONE/PC/SWITCH
Développeur – Metronomik, Metronomik Pte. Ltd.
Éditeur – Sold-Out Software

Quand on nous propose une preview pour un jeu qui sent déjà très bon nous ne pouvons qu’être enthousiaste. Une démo dont on fait le tour en deux heures et qui annonce déjà du très lourd. Pas de grosses tartines de paragraphe pour une preview rock’n roll avant le test. Je tiens à préciser que ce n’est pas la démo qui se trouve sur l’Epic Store qui correspond à un boss sans tutoriel. Ici, nous avons eu le bonheur de tester les deux premières heures de jeu avec le tutoriel, le QG et les deux premiers boss.

I love rock’n roll
Je ne vais pas me fatiguer et balancer le speach de départ donné par l’Epic Store : « lancez-vous dans un jeu d’action-aventure musical en incarnant Mayday et Zuke, membres d’un groupe de rock indé, et menez une révolution contre l’empire de la musique électronique connu sous le nom de No Straight Roads ». Je n’ai même pas honte. Un combat pour le rock, des coups de pieds dans les gencives pour la musique électronique. Vous sentez cette odeur ? C’est l’odeur du bon jeu au petit matin.

Une super première impression
Le rythme, la musique et la direction artistique sont au top. Le tutoriel n’est pas trop long et la jouabilité est efficace. Tout va vite même quand on traverse deux kilomètres de backstage pour atteindre la scène. Le tout me rappelant les grandes heures de Brütal Legend le côté metal en moins mais les coups de guitare dans la gueule et l’amour des bons gimmick en commun. On passe de zones fermées en zones ouvertes avec la vitesse du lièvre qui vient de se brûler les couilles et on n’a pas le temps de s’endormir. Le QG est très complet et tout transpire l’amour du rock. Les combats sont rapides et rythmés (et il faudra vraiment respecter le sens du rythme) : du tout bon.  

La vie de Cyporc
En tant qu’écouteur assidu du rock/métal, je suis de tout cœur derrière Bunk Bed Junction dans leur quête de résurrection du rock face à la musique électronique ! Je ne m’attarde pas sur les « bugs » camera et d’animation puisque c’est une démo. L’ambiance et la direction artistique m’ont bien plus, mais les phases d’exploration et recherche me samblaient un peu « vide » ! Le 1er boss est visuellement très classe mais un peu déçu du manque de rythme dans le combat ! Mais le second boss m’a vite rassuré même si j’en veux plus !

Cette démo nous a conquis
C’est un médiator en plein cœur, un coup de pied retourné dans les roustons (ce qui demande une grande souplesse) doublé d’une fluidité à me rendre précoce. Cette démo nous laisse un goût de trop peu et on veut tester le jeu entier.

No Straight Roads peut-il chatouiller les étoiles ? Il est bien parti ! Une preview du tonnerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.