In Sound Mind

INFO
2021 – PC/ONE/PS5
Joueur – Solo
Editeur – Modus Games
Développeur – We Create Stuff
PEGI 18
Testé sur PC et PS5

Connaissez-vous la réplique du casier ? « Quand j’ai personne je me fais chier et quand j’ai du monde ça me crève ». Il est souvent difficile de trouver le juste équilibre entre le calme et l’action, l’énigme et la balade, la salade et le cassoulet, le sang et le psychologique. Pour fournir le meilleur test possible, je suis remonté à la Source (moteur graphique de Valve) et Nightmare House 2 (mod de Half-Life 2 épisode 2). Nightmare House 2 est exclusif au joueur PC depuis 2010 et c’est une merveille de FPS horrique s’inspirant de l’exceptionnel Condemned : Criminal Origins et F.E.A.R. tous les deux sorti en 2005.

Retour en 2010
Nightmare House 2 aura marqué les esprits par sa mise en scène et ses inspirations sans pour autant être un clone du genre. Ce succès va venir du moteur graphique Source avec ses textures glauques, sa distance d’affichage élevé pour l’époque et une direction artistique sans concession. C’est violent, gore et rapide entre de très nombreuses phases d’explorations. La formule est équilibrée comme un multifruit et en plus c’est plein de vitamines. C’est donc l’heure de tirer deux conclusions : pas besoins de graphismes dernières génération quand on compense très très largement par une direction artistique folle. La seconde est parfaitement subjective : une jouabilité old-school où l’on se sent vulnérable et surtout pas surpuissant. C’est exactement ce que va faire In Sound Mind avec brio. Une madeleine de Proust qui va plaire au plus de 30 ans.

2021 du sang sur les mains
We create Stuff aura mis du temps pour nous pondre une nouvelle production. J’ai passé plusieurs mois sur la beta du jeu sur PC et j’ai rapidement été emballé dans un paquet cadeau rempli de sang et de tripes. Je ne vais pas divulguer quoi que ce soit de l’histoire pour conserver l’expérience du cher lecteur que vous êtes. Seul, très peu armé et face à une situation qui nous dépasse peut parfaitement résumer le jeu. Le ciel est violet et notre chat à quelque chose à nous dire.

Quoi ma gueule ?
J’ai eu la chance de recevoir, en plus de la version PC, la version PS5 qui tourne bien avec des temps de chargement très courts et des vibrations pertinentes. Alors oui, ce n’est clairement pas une plastique next-gen mais on s’en fout. Le jeu est fluide, propre dans ce qu’il propose en plus d’offrir une durée de vie avoisinant les 15h. Le studio a privilégié le fond à la forme et c’est admirable en cette période de jeux magnifiques mais creux.

Mais alors on y fait quoi ?
On explore, on réfléchit, on sursaute et on survie. La formule est subtile et garde l’ADN des grandes heures de NH2 (Nightmare House 2, pour ceux qui lisent en travers). J’irai même plus loin en citant le gratuit et incroyable Cry of fear dans cette capacité à faire beaucoup avec très peu. Les idées primes et on se laisse balader sans broncher.
Ce qui ne pourrait pas plaire
Beaucoup de lectures et d’enregistrements à écouter fait partie de l’ambiance. Que notre personnage soit limité dans ses mouvements fait partie de l’ambiance. Ne pas avoir de doublage français fait partie du… GTA5 n’en a pas aussi !

Une aventure horrifique et très bien écrite dans un manteau de sang old-school. In sound mind ne laissera personne indifférent et pour ma part je me suis régalé.
EXCELLENT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.