Giraffe & Annika

INFO

2020 – PS4/PC
Genre – Action/Aventure
Joueurs – Solo
Développeur –  Atelier Mimina
Éditeur – Nis América
PEGI 7
Testé sur PS4 Pro

La rédaction un jour de pluie vers 23h :
« – Tu as reçu de quoi tester Giraffe et Annika.
De quoi ?
Sur PS4, fait nous un bel article. Tu devrais aimer.
Mais c’est quoi ?
Un monde ouvert hybride avec des combats en rythme. Et pose cette bouteille de gel hydroalcoolique.
C’est pour mes mains.
Avec des glaçons et une rondelle de citron.
C’est ainsi que le test du jeu à débuter. Personne n’aurait parié ce soir-là que j’allais engloutir un vrai jeu d’aventure digne des premier Zelda en 3D, le rythme en plus.

C’est dans les vieux pots…
Le premier contact est graphique. Ce n’est pas la révolution mais la direction artistique est maîtrisé, l’univers est cohérent et l’ensemble tiens à tous pris à nous raconter une histoire. Les couleurs sont vive et la bonne humeur est de mise. Nous contrôlons Annika qui va devoir aller dans différentes zones pour pouvoir débloquer des compétences (sauter, nager…) et encore explorer plus. Comme dans un Ocarina of Time, on suit une aventure principale avec quelques à côté. On ne va pas non plus suivre le cycle jour nuit pour collectionner les skutllulas d’or mais c’est sympa. Les phases de plateformes sont peut-être classique mais j’avoue ne pas avoir eu cet effet « old school » sans que se soit en jouant à un énième remake. Ce n’est pas réaliste et on s’en fout. On est dans un jeu vidéo.

…Que l’on fait les meilleures confitures
On vogue alors à travers un monde pas bien grand mais plutôt bien fourni en se trainant se boulet de Giraffa. Ce n’est pas un problème mais le voir nous envoyer au casse pipe est particulièrement désespérant. On aime alors le détester. On court après des lapins pour l’heure du diné et on prend des photos. J’ai bouffé le jeu sans voir le temps passer et c’est plutôt bien fait. Un manque d’humour peut-être. C’est l’heure du boss.

Un boss sur des basses sur base de rythme
Les combats de boss sont insolites et vraiment sympas. On doit renvoyer les attaques avec le bon rythme. La mise ne scène est plate mais l’intention de faire bouger les choses est bien présente. C’est cool.

Des défauts ?
Notre personnage nage comme une pierre, les collisions sont parfois étranges, la musique vite oubliée et certains dialogues ridicules. Un manque de finition par moment qui va nous faire traverser une texture et relance la dernière sauvegarde. La vie somme toute classique d’un jeu de plateforme aventure du début des années 2000. Cette agréable sensation de jouer à un jeu. Tout simplement.

Une aventure trop chou avec un goût vintage. Je me suis pris au jeu et j’ai passé un moment trop chou.
CHOUQUINOUQUINET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.