Chimparty

INFO
2018 – PS4
Genre : Party game
Joueur : Solo et Multi local
Développeur : NakNok
Éditeur : Sony
PEGI 3

Chacun son truc. Je ne suis pas là pour juger et donner mon avis sur un sujet sensible. Surtout en cette fin d’année. Chacun choisira son camp et ce dernier sera forcément bon. Mais je vais quand même m’engager en annonçant que j’ai officiellement troqué les pizzas contre une bonne grosse raclette des familles lors de mes soirées Playlink. Mes habitudes changent indéniablement et je puis comprendre qu’elles ne seront pas au goût de tout le monde. Il existe pourtant une solution : la pizza à la raclette. La pizza dégoulinante dans une main et le smartphone dans l’autre. Manger en jouant et désormais possible quand on utilise juste un gros bouton tactile. S’amuser avec un seul bouton c’est possible ?

C’est quoi le Playlink ?
Le playlink c’est tout simplement le fait de jouer sur sa PS4 avec son smartphone. Ici il faut télécharger l’application Chimparty sur IOS ou Android et se laisser guider. En deux minutes tout le monde est prêt à se foutre sur la… à jouer. Je profite de ce paragraphe pour dire que je l’ai testé sur iPad, Iphone et Android : tout passe comme une banane dans la bouche de nos petits singes farceurs avec lesquels nous allons jouer.

Prend un salsifis de ta trogne
Il va falloir se trouver un blase et se prendre en photo pour constituer un avatar. Une fois de plus, rien de bien compliqué. Le selfie sera souvent l’occasion de sortir son pire profil. Découvrir la tronche de ses potes en lançant enfin une partie aura toujours son petit effet.

Un seul bouton ?
Le pari de Chimparty est de nous amuser avec un seul bouton. Pour lancer le dé, lancer son singe ou encore le faire fièrement flatuler dans les airs avec une classe incomparable. C’est un bouton à tout faire. Les plus « vieux » d’entre vous auront bien raison d’éclater de rire en lançant un sublime : « Ça me rappel Yeti Sport ! ». Pour ceux du fond qui ne suivent pas, je les invite à utiliser Internet pour découvrir Yeti Sport. Un des darons du jeu addictif.

Un joyeux bordel
Les participants à l’écran seront toujours quatre. Je veux dire par là que lorsque l’on joue seul, à deux ou trois l’intelligence artificielle viendra toujours combler les places libres. Un moyen de garder une dynamique lors des parties. Ces dernières sont très courtes et pas toujours très lisible. Il nous arrivera souvent de perdre notre singe de vue et de lancer un « merde je suis où » qui ne manquera pas maintenir l’ambiance. Cependant, on fait très rapidement le tour des mini-jeux proposés et une certaine routine peut s’installer. Alors oui les phases de deux contre deux vont apporter un peu de fraîcheur mais rien de bien révolutionnaire. On en vient au paragraphe suivant et au public visé.

Le plaisir et la déconne avant tout
Chimparty est un très bon party game quand il est utilisé en soirée avant une bonne grosse raclette par exemple. Il n’est pas taillé pour des parties de plusieurs heures. Il est là pour divertir sur une durée relativement courte. En revanche, payer 20€ pour cette prestation ne sera pas du goût de tout le monde.

Chimparty fait parfaitement son travail pour introduire une soirée mais pas une nuit entière. Il offre une bulle d’air de grand n’importe quoi le temps d’une ou deux parties. BON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.