Atelier Ryza 2

INFO
2020 – PS5/PS4/SWITCH/PC/MAC
Genre : J-RPG
Joueur : Solo
Développeur : Gust
Editeur : Koei Tecmo
PEGI 12
Testé sur PS4 et PS5

C’est l’heure de vérifier mon sac avant de partir pour l’aventure. J’ai donc :
– De la bonne humeur
– Des câlins tout doux
– Du niais
– Des dialogues vides et désuets
– Un bon de commande pour une livraison de 12 tonnes de niais qui devrait me tomber dessus dans pas longtemps.
– Des rires de bonne humeur
– Des ennemis qui sourient
– Des temps de chargement plus rapide sur PS5
– Enfin des textes en français
– Du n…
C’était la livraison de niais. Ils pourraient au moins pré… C’est visiblement en deux parties. Lançons-nous dans le test de… comment ça livraison va durer tout l’après-midi ?

Présentation générale avec tour du propriétaire et état des lieux
La structure de mes tests étant en constante évolution, j’ai décidé de rajouter ce petit paragraphe qui va vous permettre d’apprendre que Atelier Ryza 2 se situe 2 ans après les évènements du premier (incroyable), que le jeu se joue à la troisième personne que ce soit en exploration comme en combat (fantastique) et qu’il a été traduit en français dans le texte (génial). Pour l’anecdote, j’ai reçu le jeu avec une belle avance et commencé le jeu en anglais sur PS4/PS4 Pro puis terminé en français sur PS5 histoire de bien tout comparer.

Bon à savoir
La licence Atelier existe depuis un moment et fonctionne toujours sur les mêmes principes : de la magie, de l’exploration, beaucoup de loot et donc de l’alchimie. Trouver le bon ingrédient pour la bonne recette en compagnie de ses amis avec quelques combats au milieu peut très bien résumer la situation. Pour la série des Ryza, il faut avoir conscience d’une chose capitale : il ne se passera rien. Pas de grands méchants qui veulent diriger le monde encore moins le détruire. On fait de l’alchimie entre amis avec des dialogues niais qui ne feront jamais avancer le schmilblick. C’est un parti pris (Jordan) totalement assumé par les développeurs de chez Guts. Pour donner un exemple concret, je suis un grand fan de la série Aqua/Aria qui parle d’une jeune fille qui vient travailler comme conductrice de gondole sur une planète complètement recouverte d’eau. Le manga va simplement illustrer un quotidien avec les petits riens qui vont avec, rien de plus. Atelier Ryza 2 c’est une ambiance posée et bon enfant. On sauvera le monde plus tard.

PS4 ou PS5, le frame rate balance
Pas peu fier de la plus grosse console de jeu au monde posé nonchalamment à côté de ma télévision, j’ai donc testé Atelier Ryza 2 sur PS4, PS4 Pro et PS5. Je vais aller droit au but et ça va faire mal. Les trois versions ont de furieuses chutes de frame rate en exploration. En revanche, les combats sont impeccables. J’en attendais forcément plus de la version PS5, mais en dehors des temps de chargement raccourci, c’est la même que sur PS4/PS4 Pro. Espérons que de futures mises à jour se fassent pour remettre tout ça sur le droit chemin de la fluidité.

Beau, mais pas plus
Cet Atelier va nous faire voyager avec des décors trop souvent vides et sans vie. Tous les potards sont sur la position « moyen » pour le reste. Le shell shading des personnages manque cruellement de relief, les effets de lumière sont dignes d’une PS2 et le modèle des ennemis est très réduit. En effet, il n’existe qu’une dizaine de modélisations d’ennemis différentes, leur couleur vous indiquera leur niveau de difficulté, ce qui n’est pas très original en 2021. Clairement pas de quoi se taper le cul par terre en hurlant comme un dingue un soir d’alchimie.

Alchimie, puzzle et combinaison
Un atelier sans alchimie c’est comme un slasher sans tueur, c’est inconcevable. Impressionnant au premier abord, les phases d’alchimie sont complètes et exigeantes. On réalise nos recettes via une interface où il faut relier des boucles d’ingrédients et en faire apparaître d’autres en complétant les boucles adjacentes. Ça fait beaucoup de « boucle », mais à force de le faire en boucle vous allez devenir un expert de l’alchimie. C’est le gros point fort du jeu et c’est un régal de réussir ses recettes. Maïté serait fière.

Des combats un peu bas
Je vais commencer par ce qui me dérange le plus avec les combats. Ça tient en un mot : caméra. Pourquoi est-elle aussi proche de notre héroïne ? Pourquoi aussi axée sur son arrière-train de pixel ? Pourquoi je n’ai pas d’autres angles ? Pour le reste, on est dans un combat au tour par tour bien dynamique, mais qui n’invente rien. Un bon timing pour la défense, de bonnes combinaisons pour l’attaque et l’affaire est dans le sac.

Un tour en musique
Il faut reconnaître que les musiques sont excellentes. Le travail de Yuki Matsumara est admirable. Le thème de la boutique va longtemps rester dans mon esprit.

Mon avis
Si vous acceptez le fait que Atelier Ryza 2 est un jeu tranquille qui ne va pas vous raconter grand-chose, alors vous passerez un bon moment à flâner dans des niveaux variés sans vous prendre la tête. Si vous recherchez le contraire, passez votre chemin. Pour ceux qui veulent découvrir la série en ayant conscience de ça, c’est un bon choix pour débuter.

Une histoire calme dans un jeu un peu niais, mais terriblement mignon.
BON

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.