Cat Quest

INFO
2017 – PC/MAC/PS4/SWITCH/IOS/ANDROID
Genre : RPG Félin
Joueur : Solo
Développeur : The Gentlebros
Éditeur : PQube
PEGI 3
Testé sur PS4

Votre chat ronronne comme une tronçonneuse sur vos genoux. Le programme télé de la journée lui a offert la plus belle des siestes. Il demande des gratouilles en ouvrant un seul œil. Il se repose car il sait qu’il va avoir des dragons à poutrer. Il se remémore ses dernières quêtes. D’un coup d’un seul, il se lève toutes griffes dehors vous bousillant au passage les cuisses et le pantalon. Il doit repartir pour sauver sa sœur. Il va alors miauler en lançant sont épée vers le ciel. Chapristi, que ce chaventurier est mignon.

Ce n’est pas un chat de goût tiers
Je ne vais pas passer par quatre gouttières pour vous dire que le jeu est juste trop mignon graphiquement. Se présentant en vu de trois-quarts avec des décors en deux dimensions, le jeu arbore un style crayonné des plus chatoyant. Les couleurs pastels donnent vie à Felingard. Ajoutons à cela une fluidité impériale et nous obtenons un ensemble détonnant. Les maisons sont mignonnes, les PNJ sont mignons et notre héros l’est encore plus. Le jeu a une assez forte personnalité et on est loin du style trop souvent impersonnel de ce genre de production. A moins d’être allergique aux chats ou au style dessiné laissant de côté tout réalisme, Cat Quest est beau de bout en bout.

Un peu d’histoire
Notre petit héros tout poilu va devoir parcourir Felingard pour retrouver sa sœur qui a été enlevé par un Drakoth. Nous apprenons au début de l’histoire que notre matou est un Dracosang. En d’autres termes, il peut bouffer du dragon au petit déjeuner entre deux bols de croquettes et un verre de lait. La structure du jeu va alors être aussi clair que de l’urine de chat purifié. Un dragon va venir faire son bonhomme dans une région de la carte, pour le battre il va falloir faire toutes les quêtes secondaires autour pour être assez puissant et le buter. Des quêtes secondaires bien écrites et bien amenées pour un jeu de cet acabit. Les personnages récurrents sont vraiment sympa et l’humour est omniprésent.

Est-ce que j’ai une gueule d’expérience ?
Comme dans tout RPG qui se respecte, le niveau de notre personnage va augmenter en glanant des orbes d’expérience sur les cadavres encore chaud de vos ennemis. Plus sérieusement, pas de macabet dans ce jeu, les ennemis disparaissent avec leurs âmes qui s’envolent. Je me demande si ce n’est pas pire. Notre ronron va monter vite en niveau, ce qui donne une dynamique non négligeable au jeu. Seront aussi de la partie: casques, tenues et armes pour fagoter notre héros. Un chapeau de magicien augmentera donc la magie et ainsi de suite. Par contre, l’un des moyens d’améliorer cet équipement sera de trouver les même armes/tenues dans les coffres dissimulés un peu partout. Pour faire simple, si on trouve trois fois la même épée, elle s’améliorera trois fois. Et c’est pareil pour tout le reste. Il sera aussi possible de dépenser de l’or chez le forgeron du coin, un jeu de hasard qui ne m’a pas vraiment plus. Acheter des coffres au contenu aléatoire, c’est comme jouer à la roulette Russe avec un chargeur plein, on se fait dépouiller son or alors que c’est tellement plus intéressant d’investir dans la magie.

Mange chat dans ta gueule
Créer un cercle de flamme, poser des pièges ou encore régénérer sa vie seront disponibles aux temples Arcane. Il faudra tout simplement dépenser l’or accumulé en combat pour acheter puis améliorer les sorts et compétences magiques. Ils sont puissants et efficaces. Ils sont au nombre de sept au total. On pourra en équiper notre boule de poil de quatre. Du classique avec rien de spécial sous le soleil de Felingard.

Tu la sens ma grosse épée ?
Les combats vont se faire en temps réel à la manière d’un Zelda sur SNES avec quelques ajouts bienvenus. À commencer par la distinction de la zone d’attaque des ennemis. Un cercle va se créer autour d’eux, il va se remplir plus ou moins vite. Quand il est plein, notre assaillant attaque. Un bon point de repère pour gérer plus facilement les combats.

Pour 20€ sur console et moins de 6€ sur Smartphone, Cat Quest offre un putain de bon rapport qualité/prix. Plus long et plus intéressant qu’il en l’air, tout amateur de RPG doit au moins le tester. Ne serait-ce que pour la quête hilarante des pommes de terre. Parole de chat joueur catégorie pelote de laine. Allez les Gentlebros, ce premier opus était très bon. J’espère que la suite sera excellente.
TRES BON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.