8-bit Hordes

INFO
2016 – PC
2019 – PS4/ONE
Genre – RTS (Stratégie en temps réel)
Joueur – Solo/Multi/Coop
Développeur – Petroglyph Games
Editeur – SOEDESCO
PEGI 7
Testé sur ONE

Le plus important c’est la mise en place du début. J’ai trop souvent entendu « qui ménage sa monture voyagera loin » pour ne plus l’oublier. Le théâtre stratégique sera donc mon jardin. Je positionne Harry pour surveiller les ressources pendant que Jean-Jacques et Oracle les puisent en faisant des allers et retours. Le conseil de guerre forme de nouveau soldat pour pouvoir enfin foutre sur la gueule de Hermione et Leia. Un moment d’inattention et tout bascule ! Non Harry ne fait pas caca dans les ressources ! Oracle on ne se bat pas avec Jean Jacques ! Ma tour en carton tombe et signe la défaite. En même temps, quelle idée de faire ça avec mes chats. La manette sera confortable et le canapé encore plus pour une victoire qui aura du panache. (NB : Ce sont vraiment les noms de mes chats)   

Pixel Spirit
8-bit Hordes est un RTS tout en pixel qui va nous plonger au cœur de deux campagnes en compagnie des Illuminées et des Morts-vivants. Le jeu ne fait pas de chichi avec une interface épuré au maximum et une jouabilité très bonne sur console. En effet, il est difficile d’adapter un jeu qui se joue d’habitude avec un clavier et une souris. Et si je consacre un paragraphe pour en parler et que vous trouvez ça ridicule, testez Command and Conquer sur Nintendo 64 et vous comprendrez que le genre n’a pas pu s’ouvrir aux consoles tout de suite. Telle fut ma plus grande peur en lançant le jeu. Après un tutoriel d’excellente facture, on se lance dans l’aventure. La jouabilité est donc très bonne, voyons maintenant la suite.

Ressources, conseil de guerre et pixels
Il va donc falloir gérer les ressources, les troupes armées ou encore les fermes pour se préparer à se faire attaquer et à attaquer à son tour. Les premières missions sont pépouses et permettent de monter en difficulté très progressivement tout en affutant nos stratégies. On se prend vite au jeu et voir évoluer nos hordes apportera satisfaction et joie dans nos petits cœurs sanguinaires et prêt à tout dézinguer. Il est dommage que « la voix » du jeu soit en anglais, je sais que c’est un détail mais quand même.

Stratégie et bordel organisé
Inutile de vous faire part de mes stratégies pour la simple et bonne raison que le jeu offre suffisamment de possibilité pour que chacun cultive son style. C’est un point des plus logique et c’est surtout le minium syndical de ce que l’on attend de ce type de soft. Foncer dans le tas, prendre en tenaille, détourner l’attention… Toutes les raisons sont bonnes pour essayer un truc nouveau après un bon gros gameover des familles qui tombe suite à un combat acharné de deux heures. C’est le jeu ma petite Lucette. Les touches X, Y et B de ma manette de One s’en souvient encore.

Quelques cubes de bugs
Il faut être attentif à tout. Bien surveiller ses troupes et bien sélectionner leur point de déplacement. C’est rare mais il peut arriver que le déplacement ne soit pas validé et qu’il nous faille recommencer la manipulation. Pour remédier à cet éventuel problème, je préconise la méthode de monsieur Massacre-la-touche qui marche à coup sûr. Il m’est aussi arrivé de voir ma horde complément désorienté quand plusieurs groupes les attaque. La horde va alors courir pour donner un coup à chacun dans l’ordre des aiguilles du montre, ne me remercié pas pour la précision, non vraiment. Moralité, ne pas se reposer sur l’IA des troupes et les commander le plus possible. 

Tu nous parles des graphismes ?
Si vous êtes allergique aux pixels, passez votre chemin puisque tout de pixels vêtu, 8-Bits Hordes honore son titre et nous offre un univers des plus chiadé qui chie la classe à Dallas. Tantôt goth tantôt médiéval, les maps surprennent vraiment. Les couleurs ne sont pas criardes, le soleil brille et les combats battent leur plein. Les animations sont complètes et voir les bâtiments s’élever fait preuve d’un joli sens du détail.

Un certain manque de personnalité
Il est venu le temps des remarques plus ou moins personnelles. Je trouve que le jeu est souvent trop sérieux et qu’une pointe d’humour n’aurait fait de mal à personne. Idem pour les hordes qui sont quasi muettes alors que les faire gueuler un bon coup de temps en temps aurait amplifié une ambiance déjà bonne à la base. Il manque en fait ce grain de folie qui pourrait le faire se démarquer des autres au-delà de ses graphismes. C’est dommage.

 

8-bit Hordes est un très bon RTS qui exploite à merveille nos manettes de consoles. De quoi passer de belle soirée à se creuser la tête et monter des plans d’attaque diabolique. Il manque de la folie et passe de justesse à coté de l’excellence. 
TRÈS BON

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.