INFO
2015 – PC/MAC/PS4/ONE
Genre : Action
Joueur : Solo/Multi local
Développeur : Crazy Monkey Studios
Éditeur : Crazy Monkey Studios
PEGI 16
Testé sur PC
Vous mangez tranquillement des pâtes italiennes, dans un restaurant italien en Italie. La sauce tomate vous rappelle tout le sang versé la veille. Il ne faut surtout pas vous faire chier. Le repas, c’est sacré. Vous êtes Vinnie Cannoli, et vous allez devoir prendre un bateau pour Thugtown. La famille Bonnino a capturé Frankie la mouche. Vous allez devoir sauver ce dernier. Vous vous levez de table et dans un rot des plus élégant vous lancez à la face du monde : « j’arrive ».
Après une sieste bien mérité sur le rafiot, vous vous rendez compte que la mafia n’est pas la seule à foutre le bordel en ville. Les zombies aussi.

J’adore la bande des Cinés
Le jeu ce présente comme un plateforme/action en 2D avec un côté Metal Slug dans la frénésie de l’action. La première chose qui nous flatte la rétine jusqu’à l’os est le style graphique bande dessinée. Le jeu est vraiment très beau, fluide et parfaitement animé. Je veux dire par là que notre personnage n’est pas saccadé dans ses mouvements, idem pour les ennemis. Les têtes volent en éclats et le sang gicle avec grâce. Le bestiaire est varié, les boss acharnés et les lieux traversés seront typiques des années folles. Les références cinématographiques vont aussi tombés commes les cadavres sous vos balles. Une réussite totale niveau artistique.

Recharge ton arme si t’es un homme
Tout est dans le sous titre. Recharger son arme au bon moment est capital sous peine de se faire avoir. Ce n’est pas un détail à mettre de côté. C’est le coeur du gameplay même de Guns, gore and cannoli : la gestion des munitions et du rechargement. Les pétoires sont nombreuses avec un feeling à faire bander un impuissant. On peut aussi donner des coups de pieds pour repousser les ennemis et les grenades sont dévastatrices pour encore plus de plaisir.

Une ambiance savoureuse comme des Cannoli
L’ambiance y est très mafia italienne avec des répliques qui tuent. La musique y est évidemment pour beaucoup avec des thèmes qui ne seront pas sans rappeler ceux du Parrain. Un côté délicieusement parodique avec tous les stéréotypes qui vont avec. Vinnie est badass comme c’est pas permis.

A plusieurs c’est meilleur
Le jeu est faisable jusqu’à quatre en local. En local, c’est à dire a quatre sur le même canapé. A quatre sur la même pizza ou assiette de sushis. Pas de mode en online. Ce n’est pas un défaut à mes yeux car je trouve que les meilleurs coéquipiers sont ceux assis à côté de nous dans ce genre folie furieuse videoludique.

C’est trop court !
Il peut se finir en 3h. C’est horriblement court. Mon coeur balance. Je préfère un jeu court et intense à un jeu long et mal rythmé. Mais c’est trop court quand même !

Avec sa belle gueule et son rythme effréné, voilà un excellent jeu qui peut offrir une belle soirée. Seul ou a plusieurs. Ce fut TRES BON.