BUBBA HO TEP

INFO
2002 – Elvis n’est pas mort
Réalisation – Don Coscarelli
Avec Bruce Campbell , Ossie Davis , Ella Joyce
Américain
1H32

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

Elvis n’est pas mort. Le roi du rock ne peux pas mourir. Tout ne fut que mise en scène et manipulation. Idéal pour quitter la vie publique surmédiatisée et redevenir anonyme. JFK aussi à tout mis en oeuvre pour être tranquille et par soucis du détail, il s’est fait pigmenter la peau en noir. Leur point commun ? Ils vivent des jours pénibles dans un hospice texan.
Heureusement, d’étranges évènements surviennent et provoquent une hécatombe de victimes dans ce lieu de repos qui pue l’urine et la naphtaline. Mouches géantes et autres mots bizarres dans les toilettes vont amenés nos deux héros à combattre la Mort elle-même : le Bubba Ho-Tep. L’occasion aussi pour eux de se donner une quête et un sens à leur présence ici. A la manière d’un duo d’enquêteur sous prozac, ils vont devoir retrouver l’origine de ce joyeux bordel.

Absurde et intelligent
Ce film, sorti en 2002 aux États-unis et 2006 en France, est réalisé par Don Cascarelli, l’homme à l’origine de la saga horrifique (un peu nanar, avouons-le) Phantasm. Autant dire que quand on regarde sa filmographie, on ne peut pas forcément l’attendre aux commandes d’un long-métrage au scénario comme celui de Bubba Ho-Tep. Et quand on regarde de plus près le casting et qu’on voit que c’est Bruce fucking Campbell qui joue Elvis, on peux que s’extasier. L’homme aux mille visages de la saga originale Evil Dead est juste parfait pour ce rôle : rouflaquettes et costumes miteux de mise. Il s’exhibe en lançant des « Rock & Roll ! » entre deux coups de déambulateur : magique !
Feu Ossie Davis n’est pas en reste en campant un JFK paranoïaque et attachant. Il est d’ailleurs assez bon de voir cet acteur, fortement engagé dans la lutte pour l’égalité des droits entre noirs et blancs aux États-Unis, qui a joué son propre rôle dans le Malcom X de Spike Lee, jouer ici JFK.

Petit mais costaud
Ce film au budget serré (1 million de dollars), adapté d’une nouvelle (The king is dead : tales of Elvis post-mortem) est très rapidement devenu culte grâce à son casting bien senti et son scénario improbable. Traitant à sa manière la vieillesse, la condition des personnes âgées et les célébrités qui refusent de mourir, le film nous fait rire et réfléchir au bon moment. Les dialogues sont barrés, les situations absurdes, la mise en scène simple et efficace. La colorimétrie ocre et les effets spéciaux volontairement pourris colle parfaitement au thème et à l’ambiance voulue. Le réalisateur et les acteurs se sont éclatés sur le tournage et ça se ressent à l’image. On peut toutefois, si l’on veut être tatillon, signer quelques coup de mou dans l’histoire, mais rien de bien grave pour cet Objet Filmé Non Identifié comme on aimerait en voir plus souvent.

« Time to be hero »
Qui dit OFNI sous entend évidemment que tout le monde ne va pas trouver son compte avec ce long métrage. C’est avant tout un délire dans lequel il faut accepter de rentrer en sachant que ce sera au moins au 666ème degrès. Rien que ça suffit à faire le tri d’entrée de jeu : si vous cherchez du réalisme alors circulez, y’a rien à voir. C’est un divertissement pseudo philosophique au potentiel caustique fort ; surtout pas une parodie ou un nanar. Il est difficile pour moi d’en dire plus sans spoiler l’histoire, je préfère donc garder l’effet de surprise.

En conclusion, ce film prouve qu’avec peu de moyen et beaucoup d’idées, on peux rentrer au panthéon des films cultes. Mettre en scène Elvis et JFK ensemble dans une situation parfaitement rocambolesque… c’est jouissif pour tout ceux qui accepte de monter dans le train de ce vrai film de genre. J’attends donc la suite qui était au départ un canular et qui est devenue réalité. Elle est, d’après le réalisateur, actuellement en écriture, ou pas !

MON AVIS
Un film culte rempli à raz bord de messages alarmants, d’espoirs, de rire, de pipi, de réflexions, de Rock’n Roll et d’amour. Beaucoup d’amour pour le cinéma de genre. 

INCONTOURNABLE

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.