Black Stories Édition Cinema

INFO
2010 – Christian Wolf/Stefanie Rohner
Joueur
: 2 à 25
Âge : à partir de 14 ans
Durée moyenne d’une partie : 15 minutes
Genre : Jeu de carte/Jeu de réflexion
Éditeur
: Kikigagne?

Convivialité
95%
Difficulté
65%
Stratégie
50%
Réflexion
95%
Chance
13%
Qualité du matériel
53%

Quand j’ai vu cette petite boite noire, je n’ai pas hésité longtemps. Le principe m’a plu et le thème est idéal pour un groupe de cinéphiles. J’ai bien dit groupe, plus on est nombreux, plus on a de chance de trouver. Que donne donc le jeu proposé par Kikigagne?

Une carte pour cent et une questions
Le concept est très simple. Une grande carte va être tirée au hasard par le maître de la partie. Il va lire à voix normale, ni haute ni basse, on est pas des sauvages, le texte marqué sur le recto. Après lecture, il pose la carte pour que tous les joueurs profitent du dessins. Il va falloir trouver le film en question à partir d’une situation précise et particulière. Si personne ne trouve directement, la vraie partie va pouvoir alors commencer.

Oui mais Non bien au contraire
Pour trouver, tous les joueurs vont poser toutes les questions qu’ils veulent. Mais à une conditions et une seule, le maitre du jeu ne pourra répondre que par oui ou non. Il sera donc important de bien formuler les questions.

« Ce film est-il des années 80 ? »
« Le réalisateur est-il mort ? »

Ces questions ci-dessus sont pertinentes.

Par contre les questions du genre: « C’est un bon film ? » « C’est un bon réalisateur ? » trouveront une réponse en fonction du maître du jeu et si les joueurs veulent débattre par la suite sur la qualité du film une fois le titre trouvé.
Un excellent déclencheur de discussions et de disputes entre bouffeur de pellicules.

Donne un indice, fais pas ta pute
Quand les joueurs partent à des centaines de milliers de kilomètres de la bonne hypothèse, le maitre du jeu peut intervenir pour les remettre dans le droit chemin de la vérité vrai. Les méthodes sont différentes. Soit il demande de reformuler la question, soit il dit carrément que la question ne mène à rien de concrets. Par exemple, si papi Raoul s’acharne sur le fait que le tueur soit un homme alors que c’est une femme, le maitre du jeu lui demandera de revoir son hypothèse. Il faudra aussi prendre en compte la tournure des phrases sur la carte qui peuvent aussi provoquer de jolis hors jeu.

Mise en situation

 

« Un film des années 90 ? »

 

« Des acteurs très connus ? »

 

 

A plusieurs, c’est forcément meilleur
Qui dit plus de joueurs, dit plus de manière d’aborder l’énigme. Si le groupe est cinéphile, ce sera le plus souvent au plus rapide. Qu’ils se rassurent, certaines cartes bien salées les attendent. Avec une réponse qui tombe dans un grand « non mais c’est bien sûr » rempli de mauvaise foi.

Difficile de juger un tel jeu dans cette édition. Tout va dépendre des joueurs, de la pertinence de leurs questions et de leurs motivations. Avec un groupe de cinéphiles, c’est parfait. Entre novices, je suis beaucoup plus septique. Certes, les films sont pour la majorité connus mais ça risques de tourner à l’ennui pour eux. Pour cinéphile, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.