La guerre des moutons 2

Convivialité
75%
Difficulté
35%
Stratégie
57%
Chance
65%
Réflexion
55%
Qualité du matériel
70%

N.B.: Le titre est trompeur et pas bien malin de la part de l’éditeur du jeu. Ce n’est pas une nouvelle version mais une extension. Il faut donc avoir le premier pour jouer au second car on ne peut pas jouer au second sans avoir le premier putain mais dites le moi quand je raconte de la merde!

Les moutons c’était cool. Et si on y ajoutait des étangs, des poissons, des pêcheurs et des garde-pêche ? Un pari froutrement réussi et avec des variantes en plus.

Maillot en laine waterproof
Quoi donc de neuf dans cette extension ? La même chose en mieux et en plus insolite. L’ajout des lacs est original et les dessins sur les tuiles sont toujours aussi mignons. Nos moutons de La guerre des moutons vont donc pouvoir faire trempette.

Il est joli le lac au milieu de ton champ
Le meilleur moyen d’appréhender la chose est de voir le lac comme une extension du champ. A partir du moment où les clotures sont fermées, les mouts sont comptabilisés avec…Les poissons ! Nos feignasses de bergers font désormais d’une pierre deux coups pour leur rentabilité. Mais gare aux trous du cul de pêcheurs qui peuvent annuler le décompte de nos magnifiques animaux marins. Il faudra les protéger avec un garde pêche. Bien malin sera celui qui va faire chier ses concurrents en foutant des pêcheurs partout.

La boîte à béééé
Le jeu va offrir une boîte à béééé des plus mignonne. Avant d’ouvrir pour la première fois le jeu, j’ai passé des nuits blanches à me questionner à propos de l’utilité de cette boîte à béééé.
A/Un élément stratégique ?
B/Un cadeau de l’éditeur ?
C/Une variante de jeu ?
D/La réponse de la vie ?
La réponse A sacrebleu. Et pas des moindre en plus. A n’importe quel moment, un joueur peut la prendre, la faire bêler et poser un chasseur, un loup, un pêcheur ou un garde pêche. Ça coupe l’intervention du joueur qui voulait tranquillement jouer son tour, sinon c’est pas marrant. Pas super utile quand on joue à deux, beaucoup plus intéressant à quatre.

Mise en situation
Les exemples valent mieux que des textes trop longs.
– Aucun mouton à comptabiliser.

– Un lac est terminé, les poissons pourront donc être comptabilisés avec les moutons noirs quand le joueur aura fermé en haut à gauche.

– Le berger rouge a donné sa couleur et posé sa tuile en bas à droite.

– Observez les magnifiques finitions plastiques de la boite à béééé

 

 

 

Alternative sheep experience
Cette guerre sans fin offre quelques variantes de jeu classique. Le deux contre deux est le pertinent. L’entraide sera alors de mise pour atomiser les bergers d’en face. La seconde n’est pas interessante dans le sens où l’on retire des tuiles pour rendre la partie plus courte. Ce n’est pas une course. Je n’approuve pas cette alternative qui dénature totalement l’esprit du jeu.

Mon avis
Dans la continuité du premier, la guerre des moutons 2 offre suffisamment de nouveautés pour justifier son achat.

Il complète parfaitement le premier avec une idée qui ne prend pas l’eau. Comme il est juste impossible de finir sur cette boutade de piètre qualité, je vais reformuler ma phrase: enfilé votre plus beau maillot pour cette extension de grande qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.