La petite histoire de Tomb Raider (Partie 2)

Pour ceux qui n’ont pas lu la première partie je vous conseille de la lire. Sinon Lara va venir vous attaquer pendant votre sommeil dans une tenue léopard des plus saillantes. Non ? Je me doutais que cet argument ne marcherait pas. Quoi qu’il en soit, voici la suite.

Lara Croft et le temple des produits dérivés
Suite à l’énorme succès du premier opus, l’équipe d’Eidos et celle de Core Design veulent surfer sur cette vague internationale. C’est alors que les produits dérivés entrent en scène sous les applaudissements d’un public insatiable et surtout dans l’attente du second opus. Pour maintenir la hype, une figurine de notre Lara est alors proposé par ToyBiz en 1997. Progressivement, tout un tas de produits est apparu : tapis de souris, repose poignet, sac et même des étuis pour CD-ROM. La cerise sur le tombeau sera la tournée de U2. Le groupe anglais avait effectivement demandé au studio de créer des scènes spécifiques pour le PopMart Tour. Je répète que le Tomb Raider 2 n’était toujours pas sortie. Des bruits de couloirs parlaient déjà du film. La belle affaire.

Sony sinon rien
Jeremy Heath-Smith, le fondateur de Core ne veut plus qu’une seule console : « Sony sait parfaitement pourquoi sa console se vend soudain très bien : les gens l’achète pour jouer à Tomb Raider. Il y a tellement de bons jeux qui sortent sur la PlayStation que le choix entre cette console et la Saturn n’est pas difficile à faire ». Rapide simple et précis. Tout est dit. Paragraphe suivant.

Le cabinet des curiosités : scénarios annulés
Le scénario de ce second opus est passé par des synopsis bien étranges. Voici les deux propositions les plus WTF et qui ont bien sûr été refusées.

– Time Raider : Lara Croft doit faire bouffer ses dents à un scientifique fou qui voyage dans le temps pour chourer des artéfacts. Le tout entraînent l’émergence de réalités alternatives. Il faut que j’arrête de regarder Retour vers le futur. Sur le papier ça peut être cool, en réalité on s’éloigne trop de l’esprit.

– Hunter Prey : Vous prenez Lara. Vous la placez dans un sous-sol. Sous-sol situé dans un bunker. Un bunker qui est sur une île. Une île totalement perdu. Elle va devoir s’échapper en faisant face à un groupe de chasseur milliardaire. Kamoulox, un café puis l’addition s’il-vous plait. 

Finalement, retour sur terre avec un scénario proche du premier. Un méchant a encore l’intention de foutre le bordel avec un artefact ancien (et sur-puissant sinon c’est pas marrant).

Full Time Job Crew
Toute l’équipe travaillait tout le temps. Nuit et jour. Nathan McCree, le compositeur musical racontait : « Ma table de mixage est assez profonde , on peut donc s’allonger dessous et dormir sans être vu. J’ai pris l’habitude de dormir là, et mes amis aussi. Ils me disent juste qu’ils ont besoin de dormir et me demande n’y s’ils peuvent me prendre mon lit. Je leur dis oui et ils se glissent sous la table de mixage pendant que je continue de travailler ». Le jeu est produit en neuf mois.

Tomb Raider II : La Dague de Xian
Je ne vais pas m’attarder sur ce succès interplanétaire. Un gros carton et beaucoup de prix. Je précise le retour du « Produit du millénaire » par le British Design Concil. Ils ne se lassent jamais eux.
Ce qui a attiré mon attention ici, c’est les niveaux bonus de l’édition Gold du jeu sur PC. 

Le masque d’or : l’action se déroule sur les îles Aléoutiennes en Alaska. Lara a vu sur une vieille photographie un masque ancien et elle aimerait bien le retrouver là-bas. Du classique mais diablement efficace pour qui veux rallonger l’aventure.

Cauchemar à Las Vegas : c’est que les choses se complique nettement plus. Je ne dis pas ça par rapport à la difficulté du jeu mais pour son étrangeté. Dans un immense hôtel de L.A., Lara doit retrouver son majordome Winston. Elle va affronter des ennemis qui ne sont plus vraiment eux-mêmes, traverser des salles avec des singes et des dinosaures en cage. C’est vraiment très glauque. Mais ce qui l’est encore plus, c’est qu’a la base notre Lara devait porter une tenue léopard. Cette dernière n’a pas été gardée.

Un grand bravo a ceux qui se souviennent de mon introduction, pour les autres vous savez quoi faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.