F1 2020

INFO
2020 – PS4/ONE/PC
Genre – Course
Joueur – Solo
Développeur – Codemasters
Éditeur – Codemasters
PEGI 3
Testé sur One X

Je l’attends depuis que j’ai rincé l’édition 2019. Codemasters avait frappé un grand coup et je serai forcément sévère avec cette édition 2020 d’autant que c’est le 70eme anniversaire de ce sport automobile véloce. Je sais, cette introduction est totalement moisie mais j’ai vraiment envie de parler du jeu comme une envie de pisser dans un lieu public avec zéro chiotte à l’horizon.

Mon écurie et mes fesses claquent
Là voilà la grosse nouveauté de cette édition 2020. Le mode My Team (ici traduit par Mon Ecurie en français) va nous offrir la possibilité de tout gérer. On crée son avatar, on choisit son sponsor, son motoriste, son co-équipier et même la couleur. On gère le budget, les revenus hebdomadaires et la popularité de l’équipe. Plus on gagne de course et plus le budget augmentent et les sponsors secondaires viennent frapper à la porte. Le planning rentre aussi en ligne de mire sans oublier les interviews. Jamais de temps mort dans un mode cuisiné aux petits oignons avec trois cuillères à soupe d’huile d’olive, une cuillère à café de sel, une cuillère à café de sucre et une cuillère à café de poivre concassé en gros sinon ce n’est pas bon.

Mais ils sont où ?
Le mode carrière est toujours aussi bon avec des arbres de compétences qui ont pris des amphétamines et une prise de risque. Je veux dire par là que vos choix hâtifs d’améliorations auront des pourcentages de réussite faible et donc des chances de vous planter bien plus élevés. Parfois ça marche et d’autre pas. De l’autre, on perd totalement les passages scénarisés et j’en suis fou de rage. Le début de F1 2019 était épique avec des choix moraux et des conséquences. Je suis extrêmement déçu et je vais envoyer bouler la journaliste qui va me poser trop souvent les mêmes questions. En même temps, ça booste mes ingénieurs que je parle d’eux. C’est bon pour le moral de critiquer de front la concurrence. Mais bon dieu pourquoi avoir retiré les passages scénarisés ? Tu sais que tu passes à un poil de cul d’être le meilleur jeu de F1 de tous les temps le jeu ? Que vas-tu sortir de ton chapeau pour te faire pardonner ? Un mode écran splitté qui n’est pas revenu depuis F1 2014. Bon ok. Mais c’est la dernière fois ! Attend mais c’est vachement bien de donner des coups de coudes à des potes IRL avec une pizza dans la même pièce.

Mode écran splitté
Le jeu propose de se tirer la bourre avec un pot et c’est cool.

Des graphismes enfin à la hauteur ?
Oui. Ma version test sur ONE X brille de mille feux avec de magnifiques reflets dans les verts et je ne parle que de la jaquette. En jeu, c’est bien plus fin et fluide que l’année dernière. Les effets de pluie sont bluffants et les journées ensoleillées nous aveugles. Les différentes vues de conduite vont nous arracher le slip avec des impressions de vitesse juste exceptionnelles. L’immersion est totale avec la voix dans l’oreillette qui nous indique que le concurrent derrière nous va nous dépasser avec une facilité déconcertante et que de toute façon nous avons six secondes de pénalité et que c’est la vie car la vie est une…

Chienne de vie
Certains temps de chargement sont longs et les animations des humains ne sont pas géniales. Notre oreillette va souvent nous répéter les mêmes infos en boucle et ça peut devenir lourd. C’est du chipotage car franchement cette version 2020 est une réussite.

Mon avis
Quand on aime la course avec le plus de paramétrage autour il est difficile de ne pas tomber sous le charme de ce F1 2020. Grisant et exigeant, il est le meilleur jeu de formule 1 de tous les temps. Je l’ai dit ? Oui je l’ai dit.

F1 2020 est le meilleur jeu de F1 de tous les temps.
INCONTOURNABLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.