MX VS ATV All Out

INFO
2018 – PC/PS4/ONE
Genre : Course
Joueur : Solo/Multi local et en ligne
Développeur : Rainbow Studios
Éditeur : THQ Nordic
PEGI 3
Testé sur PS4
Il faut savoir passer à autre chose. Savoir s’arrêter quand tout a été essayé et accepter l’échec avec les larmes aux yeux, la peur au ventre et la morve au nez. Créer une licence est une chose, la rendre bonne et la faire perdurer en est une autre. MX vs ATV en est le parfait exemple aux airs de Martine à la plage clairement pas triple A dans son domaine. Reflexe, Untamco, Supercross, Alive, unleashed et j’en passe. Autant de suites que de fautes d’orthographe dans un Tweet de JuL. Ce All Out fait-il la différence ? La réponse est non.

Motorisé tu resteras
Le jeu se lance. On en profite pour remarquer que le moteur graphique est un Unreal Engine. Chouette ! Il aura le mérite d’être beau au moins. Le jeu nous explique alors que le menu principal n’existe pas vraiment et que votre ranch à cross et un no man’s land où l’on se déplace de tutoriels en tutoriels. Le panneau disparaît et le jeu apparaît. Après avoir recalibré ma télévision, vérifié les branchements de ma PS4 et nettoyé six fois mes lunettes j’en vient à la conclusion que le jeu est incroyablement laid. Digne d’un jeu PS3 de première génération codé rapidement pour faire partie de la line up de lancement et tant pis si le jeu est pas fini il y aura toujours les mises à jours. Mais revenons à nos motos et à ce monde ouvert fait pour s’entraîner. Des points sur la carte vont indiquer les zones pour déclencher le tutoriel. Le ranch que nous avons à disposition n’est pas bien grand. Je garde espoir et décide d’aller dans les options pour voir les compétitions. Et oui, la zone à notre disposition ne permet pas d’accéder à un panneau qui regroupe les compétitions. Avec All Out, la notion de logique peut aller se faire foutre. La preuve dans le paragraphe suivant.

La logique tu oublieras
Je ne sais même pas par quoi commencer. C’est comme avoir tous les atouts dans la main pour foutre capot les adversaires en face. On ne sait pas par quoi commencer. En vrac, on peut traverser les barrières de sécurité, les différents terrains n’ont aucune influence sur la conduite ou encore notre motard qui meurt avant d’avoir touché le sol. Mention spéciale pour l’eau qui… n’existe pas. En clair, visuellement c’est là mais c’est tout. Rouler dedans ne changera rien et ne provoquera aucunes éclaboussures. La liste de ce qui déconne est bien trop longue et on va pas y passer la nuit. Je termine par l’IA des adversaires en mode compétition. En open race, il ne sera pas rare de voir des coureurs se prendre un arbre de plein fouet. Il sera aussi insolite de se faire doubler par une moto sans son pilote. C’est vraiment très drôle, donnant une ambiance unique aux courses. Ne vous méprenez pas, payer cinquante euros pour voir ça ne fera pas rire tout le monde.

Déraper tu apprendras
La jouabilité reste de manière toute relative le point fort du jeu. C’est très largement jouable pour de l’arcade, ceux qui cherche des sensations et de la simulation à s’en foutre la tronche dans la boue pourront passer leur chemin. C’est dit. C’est toujours plus réaliste que Moto Racer 4 mais comme personne n’a joué à ce dernier je ne vois pas l’intérêt de cette phrase. Faire des figures sera donc facile. Youpi. Aucune sensation ne viendra accompagner le gameplay. Se mettre la tête devant un ventilateur offrira une meilleure expérience.

Vous l’aurez compris, MX vs ATV All Out est une croûte vendue beaucoup trop cher qui accumule bugs impardonnables et graphismes indignes. Vous voulez vous amusez ? Piquez une moto dans GTA V, le terrain et le plaisir seront plus grand.
MEDIOCRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.