Sparklite

INFO
2020 – One/PS4
Genre – Aventure
Joueur – Solo
Développeur – Red Blue Games
Editeur – Merge Games,  Maple Whispering Co.
PEGI 7
testé sur One X

Il m’arrive souvent de poser la manette pour écrire, prendre une note, boire un café ou un thé, aller aux toilettes puis me laver les mains ou encore de tout faire en même temps. Si si, la cafetière passe dans mes toilettes, couvrant ainsi l’odeur de mes méfaits. Quand je reviens, je trouve un message d’erreur sur ma Xbox One X fraichement huilée pour briller au soleil : « Veuillez rebranchez le joy con ». Je me tourne plein de peur vers ma switch entrain de bronzer sur le balcon sans mon autorisation, les joy con en place. La console de Microsoft aurait-elle des relents de mauvais portage pour Sparklite ? Je suis sûr que si je fais le code Konami je trouve le logo Nintendo. Merde, faite un effort les gars quand même…

Un début prometteur
C’est le bordel d’entrée de jeu. Une violente tempête pas belle et qui pue vient s’embrouiller avec l’aéronef de notre héroïne Ada (da sur mon bidet). Elle doit vite sauter du vaisseau si elle ne veut pas finir en miette. Elle atterrit alors dans les contrées de Géodia, un endroit où le sparklite (le cristal local) est aussi convoité que le PQ en période de confinement. Une excellente nouvelle pour Ada qui va venir bouleverser le sparklite game. En effet elle est ingénieur et compte bien s’en servir pour créer des outils. C’est donc suite à la venu inopinée et exceptionnelle de Morpheus, échappé du tournage de Matrix 4, que Ada va apprendre qu’elle est l’élue. Plus sérieusement, le « Baron » a mis au point un complot pour exploiter le noyau du monde de Sparklite. Il exploite ce cristal et le consume pour alimenter ses puissantes machines de guerre, mais la pollution qui s’échappe de la consumation de Sparklite est en train de corrompre le monde, un peu comme un énorme pet en fin de repas. Il faut absolument l’en empêcher.Une raison bien plus que suffisante pour se lancer dans l’aventure avec un but. Je le répète encore pour les deux du fond, nous sommes dans un roguelite et non un roguelike car nous avons une finalité et un semblant de scénario. On peut ainsi résumer Sparklite en un mix entre les mécaniques des Zelda super nintendo et le coté « crève et recommence en revenant un peu plus fort à chaque fois » inhérent au roguelite.

Une technique étrange
Le pixel art est de bonne qualité mais n’atteint jamais des sommets non plus. On est dans du conventionnel avec des animations détaillées et très agréable à l’œil. Nous avons quand même droit à quelques moments de folie qui malheureusement ne durent jamais bien longtemps. On en sort frustrés et un peu énervés. C’est la vie. C’est comme ça. La direction artistique se prend alors un « Sympathoche » qui ne veut pas dire grand-chose mais suffisamment claire pour décrire mon sentiment.

J’ai glissé chef
La jouabilité est un modèle d’imprécision qui va prendre une bonne grosse tape sur les doigts. Le personnage qui glisse et a un temps de latence pour quasiment tous les mouvements m’a vraiment usé, particulièrement durant les phases de saut. Un véritable coup à prendre face aux titans. C’est vraiment pas top tout ça.

Qu’en reste-t-il ?
Sparklite est un roguelite sans aucune prétention qu’il faut prendre quand une bonne réduction se présente quand on aime le genre. Sorti de l’aventure, je n’en ai pas retenu grand-chose malgré quelques efforts de la part du studio. Les musiques sont elles aussi à ranger dans la catégorie « bien mais pas top ». Je tiens ici la note que je donne au jeu.

Mon avis
Je suis salé et extrêmement déçu de voir s’accumuler les manques de finition. Loin d’être aussi mauvais que je peux le laisser penser, Sparklite va se faire engloutir dans la catégorie des roguelite à cause d’un manque de personnalité assez flagrant. Une mention spéciale à la police d’écriture des dialogues qui donne à la notion de hors sujet ses lettres de noblesse. Les finitions je vous dis.

Sparklite est moyen dans tous les domaines. Une belle déception.
BIEN MAIS PAS TOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.