Le Tiroir à Jeux

Anna and the apocalypse

Réalisé par John McPhail

Avec Ella Hunt, Mark Benton, Paul Kaye

Comédie musicale d’horreur

Ma grand-mère me disait toujours : « mélanger les genres c’est comme la cuisine, ça se fait pas. Que je surprenne pas cette petite pute de George Romero les mettre en musique ». Elle était comme ça avec les films de zombis. Toujours à gueuler pendant un repas dégueulasse préparé par ses soins. Mettre les zombis en musique ? Anna est l’adaptation en long du court Zombie Musical.

Cave of the necrodanser

C’est en 1993 que Cannibal the musical ! vient redorer le blason de la boite de production Troma surtout connu pour les Toxic Avenger et un goût prononcé pour le hardcore burlesque. Mélanger l’horreur avec du rire ne date pas d’hier et c’est un défi difficile que va devoir relever Anna and the apocalypse. Arrêtez de hurlez Little monsters (2019), Anna ne boxe pas dans la même catégorie. Et non, je ne parlerai pas non plus de Micheal Jackson, trop premier degré.

Ça parle de quoi ?

Anna en a plein le cul. Elle ne supporte plus son père et souhaite partir en Australie. Tout un programme qui est déjà prêt dans son casier d’universitaire. Un jour où elle se réveille de bonne humeur, elle se surprend à chanter et danser lors d’une invasion zombie des plus sanglante. Snobant totalement la situation, elle aura une prise de conscience en décapitants un bonhomme de neige pas comme les autres.

Song of blood

Danse, chant et massacre de masse sera alors au programme. Ce mélange des genres ne va pourtant pas oublier la ligne directive principal : un survival sans concession avec des scènes touchantes et gores. La quantité de sang sur le visage de nos acteurs va évoluer avec le récit malgré quelques petits problèmes de rythme. Stop avec Bienvenue à zombiland, c’est de la merde.

Le film avance sur des rythmes pop

Au rythme des « fuck off »

En taillant des selfies

Devant les hordes de zombies.

Son style

Avec sa propre identité, Anna évite de se reluquer le fion dans le miroir de ses références.

Mon avis

Pas parfait mais terriblement attachants Anna et l’apocalypse est une production écossaise cachant d’énormes paires de couilles sous son kilt.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2021 Le Tiroir à Jeux

Thème par Anders Norén